Charley Davidson tome 8 – Darynda Jones

J’ai découvert Charley en 2012 et j’ai eu un immense coup de coeur pour ce personnage assez atypique. Cela faisait quelques temps que je ne m’étais pas replongée dans ses aventures. J’ai mis quelques pages à m’imprégner et me souvenir de son univers. Je me souvenais qu’avec Reyes ils se sont exilés dans un couvent pour se protéger des 12 chiens de l’enfer. Je me souvenais également qu’elle découvrait sa grossesse à la fin du tome 7. 

Charley me fait rire à donner des surnoms à ses objets ainsi qu’à son entourage. 

Elle est la faucheuse et certaines de ses capacités lui sont encore inconnues. Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur sa création en tant que treizième dieu et sur son destin en tant que faucheuse. 

J’ai vraiment adoré la lecture de ce tome. Beaucoup d’émotions contradictoires durant ma lecture, l’accouchement de Charley est très mouvementé. Mais on pouvait s’en douter vu la capacité de notre détective préférée à se mettre en danger et dans les embrouilles. 

Le dernier tiers de ce huitième tome, c’est les vraies montagnes russes, on va de révélations en révélations. Certaines vérités que l’on tenait pour acquises volent en éclat notamment sur les douze chiens de l’enfer. Mes larmes ont coulé et c’est la première fois que ça m’arrive sur un tome de Charley. Les derniers chapitres m’ont consternée et me laisse (nous laisse nous lecteurs) dans un suspens insoutenable et des multitudes de questions. 

J’avoue que je me posais des questions sur la manière dans la série dont serait gérée la progéniture de Charley et  Reyes, les enquêtes et le destin céleste de notre héroïne. J’ai eu mes réponses et pas forcément celles que j’attendais… Lecture du tome 9 en janvier ou avant si je craque..

Ce livre est donc un énorme coup de coeur

Clair obscur – Lily Haime

Je viens donc d’achever ma dernière lecture dans le cadre du #challengecocooningautomnal avec la catégorie roman LBGTQ. Ce roman est mon premier M&M. Donc une grande première, j’ai entamé ma lecture sans a priori.

Les personnages sont attachants. Gwenn est touchant avec sa sensibilité mais j’ai trouvé qu’il était beaucoup trop en colère. C’est un artiste et cela explique sûrement qu’il soit aussi doué dans son domaine. Mais cette rage qu’il a à l’intérieur de lui, a été pour moi un véritable frein dans ma lecture.  Par conséquent je n’ai pas adhéré à 100% à l’histoire et j’ai bien du mal à m’épancher plus sur mon ressenti.

Sevan, ancien militaire, on aurait pu penser qu’on basculerait dans les stéréotypes du mec qui n’assume pas son homosexualité et qui est assez obtus d’esprit. Pas du tout! Néanmoins il aura tout de même quelques difficultés à assumer au grand jour son histoire d’amour. J’ai apprécié sa pudeur pour exprimer ses sentiments car il s’exprimait en arménien. Du coup, ne comprenant pas la langue, je pense que chacun peut interpréter un peu comme il le souhaite.

Je dois reconnaître que l’histoire est très bien écrite. J’aime l’investissement de Gwenn pour l’école de danse. Quand il souffre (physiquement et mentalement), on souffre avec lui.

Je suis bien consciente que mon avis est un peu brouillon mais il reflète mon état d’esprit. Ce n’est ni une déception ni un coup de coeur. Je retiens la très belle écriture de l’auteur, je n’ai pas souscrit à l’histoire mais je ne suis pas contre lire un autre titre de Lily Haime.

Sois qui tu es – Mylène Rissoan

A la lecture du quatrième de couverture, j’ai immédiatement accroché à l’histoire (cela faisait terriblement écho à une situation personnelle et des émotions similaires). J’avais hâte de découvrir les aventures d’Eleanor.

Dès les premières pages, on constate très rapidement que notre héroïne n’est pas heureuse. Elle prend plus en considération l’avis des autres plutôt que le sien. Mais Eleanor en a marre et elle a décidé de dire stop.

Elle commence donc par sacrifier sa chevelure de rêve, en coupant très court. La réaction de ses proches est plus que mitigée. Ensuite, elle décide de quitter son emploi pour aller vivre en Belgique. Elle ne reçoit aucun soutien de ses parents. Seule son amie bienveillante, Gabrielle, l’encourage dans ses projets.

Arrivée en Belgique, nouvelle maison, nouveaux voisin. Cependant, Eleanor se sent mal et décide d’aller consulter le docteur Huang (spécialisé en médecine chinoise). On sent que cette rencontre est déterminante et va conditionner la quête de bien-être de la jeune femme.

De plus notre héroïne croise le chemin d’une sacrée petite fille : Léna. cette dernière n’est pas comme les autres, atteinte d’une affection cardiaque, elle fait preuve d’une maturité déconcertante. Une véritable connexion s’établit alors entre ces deux-là.

Elles passent beaucoup de temps ensemble. Léna en viendra même à poser une question qui laissera pantoise Eleanor : « quand est-ce que tu choisiras entre la vraie Eleanor et la fausse? »

Eleanor peut compter sur son voisin Grégoire en cas de doute ou de questionnement. Leurs échanges sont riches.

Je tiens à tirer mon coup de chapeau à l’auteur car les échanges sont nourris de propos et pensées positives liés au développement personnel. Certains personnages sont très inspirants.

Puis arrive un fabuleux twist qui remet tout en cause (ou presque) ce que l’on a pu lire jusque là. J’avoue en avoir été très surprise. C’était complètement inattendu, je n’ai rien vu venir et pas l’ombre d’un indice.

Malheureusement vous en dire plus ruinerait complètement l’effet de surprise.

Cette lecture fut un véritable bonheur, des mots réconfortants, des paroles inspirantes qui me poussent à poursuivre ma quête de bien être.

Les larmes rouges tome 1 – Georgia Caldera

Je poursuis la découverte de la plume de Georgia Caldera et je me suis donc lancée. C’était très différent des autres livres que j’ai pu lire de l’auteure. Je précise que j’ai opté pour la version livre audio sur Audible. 

Cornélia, jeune fille de 19 ans, très fragile et décide d’en finir avec la vie. Mais elle est sauvée par un mystérieux inconnu. Elle se réveille avec des blessures plus importantes que celles qu’elle s’est infligée. Incompréhension de sa part et également de la mienne! Comment ses blessures ont-elles pu apparaître? qui lui a fait ça?

Cornélia alterne en illusion et réalité. J’ai eu du mal au départ à m’imprégner de l’univers et à rentrer pleinement dans le récit. 

Ses hallucinations sont horribles, elles terrifient la jeune femme. J’ai mis du temps à faire la différence entre ses songes et son présent. 

Passé le premier tiers, familiarisée avec l’ambiance j’étais à fond. 

Les descriptions sont efficaces et nous permettent de nous immerger pleinement dans cet univers à la fois moderne et d’un autre temps. 

La construction progressive de la relation Henri-Cornélia est restituée tout en finesse. L’intensité des sentiments m’a fait frissonné, j’étais avide d’en savoir plus. 

Il m’est difficile d’en dire plus sans révéler les secrets découverts au gré de la lecture. Je peux néanmoins affirmer que ce livre est assez différent dans l’approche vampirique que ce que j’ai l’habitude de lire. Entre magnificence et horreur, le roman nous fait passer d’une ambiance à l’autre. 

Cornélia qui nous apparaît comme un personnage fragile saura nous impressionner dans la dernière partie de ce premier tome. J’en ai été soufflée tellement c’était inattendu mais chut…. RDv pour la lecture du second tome 🙂

Les chroniques du Sheng Xiao, tome 1 : l’éveil du Dragon – Benjamin Brin

Parution le 06 Janvier 2020 aux éditions Plumes de Marmotte

Un grand merci aux éditions plume de Marmottes pour m’avoir choisie comme partenaire pour l’année 2020. Ceci est mon premier service presse.

J’avoue avoir été un peu réticente à la lecture du synopsis car je ne suis pas très fan de la culture nippone. 

Néanmoins dès le premier chapitre, j’ai apprécié le personnage de Adwin. Le chapitre 2 à l’école de la marine m’a renvoyé à mes propres souvenirs d’école militaire. 

J’ai été un peu perdue lors de la présentation des personnages mais je m’y suis faite rapidement. Il faut dire que 12 avec les particularités de chacun, ça commence à faire.

J’ai bien ri avec les descriptions des tenues improbables de l’empereur.Les sobriquets utilisés par les comparses d’Aldwin m’ont fait sourire : têtard ou bien encore dragonnet. Sobriquets qui sont assez affectueux. On sent un lien profond entre les différents personnages. Au delà de leur passé en commun, on sent une véritable osmause, une vraie émulsion de groupe. 

J’ai été absorbée par leurs différentes aventures et ce fut une belle découverte. En effet, ce genre de récit ne fait pas partie de mes lectures de prédilection. J’insiste vraiment sur le fait que j’ai été captivée par leurs péripéties. Le récit est bien rythmé on ne s’ennuie pas une seconde. J’ai parfaitement réussi à m’imprégner de l’univers (et ce n’était pas gagné!).

J’ai passé un moment très agréable, j’adore les 3 Gardiens et tout spécialement Tigre. 

La romance entre Léna et Aldwin est toute mignonne. Elle n’est néanmoins pas assez développée à mon goût. 

La dernière partie s’est lue (trop) rapidement et je n’ai qu’une hâte : connaître la suite de leurs aventures et ce qu’il adviendra du réveil de chat.

Les précommandes seront ouvertes à partir du 14 décembre et le livre sera disponible à partir du 06 janvier 2020.

La dernière chanson – Nicholas Sparks

Je rêvais depuis longtemps de faire partie d’un club de lecture, maintenant c’est chose faite grâce au #eduambookclub

Ce livre de Nicholas Sparks est donc ma deuxième avec le bookclub et la première de cet auteur. Il était dans ma PAL depuis 2013!!! 

On fait la connaissance de Ronnie et de son frère Jonah. Leurs parents sont divorcés et ils n’ont pas vu leur père depuis 3 ans. Leur mère les envoie passer l’été chez lui. 

La jeune fille est rancunière envers son père et les débuts du séjour sont difficiles. Elle en veut à son père et passe assez peu de temps avec lui.

Elle fait la connaissance fortuite de Will. Il lui tombe dessus (littéralement) quand elle déguste un soda. Elle rencontre également Blaze qui est une ado complètement paumée. Je n’ai pas aimé ce personnage. Par ailleurs, Blaze a de mauvaises fréquentations (Marcus & Co). Marcus est un peu psychopathe et fait peur à Ronnie. 

Au fur et à mesure que progresse son idylle avec Will, Ronnie s’adoucit et se rapproche progressivement de son père. 

J’adore le petit frère, Jonah, qui n’est pas dénué d’humour et qui  toujours des remarques pertinentes et assez rigolotes!

Quant à l’écriture, elle est assez fluide, beaucoup de descriptions et certaines traînent parfois en longueur. J’avais lu que l’intrigue mettait du temps à se mettre en place mais je n’ai pas trouvé que ça soit spécialement long. 

L’été touchant à sa fin Ronnie n’est plus cette ado révoltée mais une jeune femme vraiment courageuse. 

Le final est bouleversant et tout en émotions, j’ai pleuré… bien évidemment.

Ce livre n’est pas un coup de coeur même si j’ai vraiment apprécié cette lecture. 

Il faut absolument que je découvre d’autres titres de cet auteur.

Bad For Me – Anita Rigins

J’ai donc choisi cette romance, qui au premier abord me semblait un peu insouciante. Il est vrai que le thème semble vu et revu. J’ai trouvé ce livre un peu par hasard, je n’en connaissais ni l’auteur ni les éditions. 

Une jeune fille étudiante, après avoir subi un traumatisme, s’installe dans une nouvelle ville. Amanda y retrouve son frère, son éternel soutien. Il se tourne quelques pages avant que l’on puisse découvrir qu’elle a été abusée. 

Bien sûr dans sa nouvelle vie, elle rencontre un jeune homme fort attirant et séduisant (Julian). Mais il n’est pas fait pour elle, il faut lutter contre cette attirance. Elle doit fuire à tout prix la compagnie du meilleur ami de son frère… Il est évident que cela ne se passera pas comme ça. Je regrette que les difficultés que rencontrent Amanda suite à son agression sexuelle n’est pas été un peu plus approfondie. J’ai également un peu perdue entre deux personnages Nick et Evan. J’ai eu un peu de mal à déterminer le lien possible entre eux, si lien il y a et qui est qui. 

Néanmoins la lecture de cette histoire est agréable et les pages défilent assez vite. Le twist de la fin de ce premier tome m’a fait revoir ma copie. Ce livre n’est pas si vu et revu car il nous dévoile une toute autre histoire. Magouilles, secrets, que nous cache le deuxième tome? 

Je ne peux rester sur ma faim, je me suis donc empressée de lire la suite.