Le prieuré de Crest – Sandrine Destombes

Premier livre que je lis de cette auteure. On peut dire qu’on est tout de suite dans le vif du sujet. L’introduction n’est pas longue, on est directement dans l’action. on suit donc Benoît, jeune sous-lieutenant de la Gendarmerie Nationale, qui fait une rencontre fortuite lors d’un contrôle routier. Les évènements s’enchaînent un accident de la route, un cadavre énucléé découvert. La petite Léa qui est dans le coma, est à son tour enlevée à l’hôpital? 

La cavalerie d’experts débarque de Paris à Crest. Les pages se tournent et les indices se dévoilent peu à peu. Chaque révélation m’a surprise. L’intrigue est très féministe, elle met en avant la sororité. Les hommes n’ont pas droit de cité au sein du prieuré. 

Le temps file et presse, on ne parvient pas à comprendre pourquoi Léa est si importante. Pourquoi a-t-elle été enlevée? Il y a urgence, la petite fille doit toujours être dans le coma. 

La plume de l’auteur est dynamique, pas de temps mort. On n’a pas le temps de s’ennuyer. J’ai bien aimé comment le côté novice du sous lieutenant a été exploité au profit de l’enquête. 

Le journal de Claire Cassidy – Elly Griffiths

Un grand merci aux éditions Hugo Thriller pour m’avoir permis de lire ce thriller en avant première. 

Claire Cassidy, professeur de littérature, enseigne dans le collège où son idole RM Holland a également enseigné. Elle travaille d’ailleurs sur sa biographie, elle enquête sur son passé notamment sur sa femme et sa fille supposée.

 Dans le premier chapitre, elle apprend une terrible nouvelle: sa collègue Ella a été assassinée. Claire était proche de cette dernière, elle en est d’autant plus affectée. J’ai adoré me plonger dans cette ambiance thriller à l’anglaise. 

L’enquêtrice Harbinder m’a semblé, au premier abord, très antipathique mais au final j’ai beaucoup apprécié ce personnage. Elle m’a fait un peu penser à Hercule Poirot. 

C’est une lecture très addictive où se mélange enquête et références en littérature anglaise (littérature classique, victorienne). 

Le changement de point de vue en cours de récit permet de donner plus de profondeur à l’enquête : on alterne sur trois points de vue différents (Claire, l’enquêtrice, Georgia). Tout comme le livre cité dans l’intrigue : l’Inconnu. Il était fort intéressant de voir que chacun ne perçoit pas la situation de la même façon.

J’ai été passionnée par la double enquête celle du meurtre d’Ella et celle sur la mystérieuse Marianna.

Au fil de l’intrigue, on va de rebondissements en rebondissements. L’assassin semble suivre le schéma du livre “l’inconnu”. J’ai essayé de démasquer le coupable mais à chaque fois, j’ai fait fausse route. Le final est tout bonnement inattendu! 

Une lecture vraiment très agréable, un style fluide et une enquête à fort suspens. Très belle découverte de la plume d’Elly Griffiths, j‘ai vraiment très envie de lire ses autres livres.

Juste une ombre – Karine Giébel

La mise en ambiance est très rapide, dès les premières pages du prologue nous sommes plongés dans une atmosphère oppressante et la tension est maintenue tout le long de la lecture. 

il s’agit de mon premier livre de Karine Giébel et j’ai adoré. Un style propre à l’auteur une écriture ciselée qui donne du tempo à l’histoire, tout en maintenant le lecteur sous pression. 

Cloé est une jeune cadre dynamique, sûre d’elle quitte à en écraser ses collaborateurs. Elle est en lice pour le poste de directrice générale de l’entreprise où elle travaille. Un soir alors qu’elle rentre d’une soirée pour le boulot, elle est suivie par une ombre habillée d’un sweat noir. Elle éprouve une frousse comme jamais elle n’en a eu, au point de s’uriner dessus…

Côté vie sentimentale, elle est en couple avec Bertrand. Elle peine à retrouver confiance en elle à ce niveau. Ancienne femme battue, elle a envoyé son ex-mari en prison. Pourtout, cette jeune femme est un personnage profondément antipathique, elle est égoïste, rien ne compte si ce n’est elle. 

L’ombre ne cesse de la suivre, on se demande même si elle n’a pas des hallucinations. Elle a des absences, elle se confie à son petit ami. Mais ce dernier me pousse à m’interroger, ses intentions sont-elles sincères?

Et puis il y a Alex, un flic torturé, qui cache une terrible réalité à ses collègues. Les deux viennent à se rencontrer, lui est le seul à la croire. 

Un thriller à couper le souffle, chapeau à l’auteur pour avoir maintenu la pression jusqu’au bout! J’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé cette lecture! 

Résumé :

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t’imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour… Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t’observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d’aller consulter un psychiatre. Tes amis s’écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t’aider. Tu es seule. Et l’ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard… Tu commandes ? Apprends l’obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence…

A même la peau – Lisa Gardner

Ne me demandez pas pourquoi j’avais envie de lire un polar. Une fois de plus, j’ai entendu la pub de roman à la radio et ça m’a immédiatement tentée. Il y a quelques années, je ne lisais quasiment que ça et notamment Harlan Coben. A présent, les seuls policiers/thrillers que je lis sont ceux de Maxime Chattam dont je suis une fan inconditionnelle de la première heure.

Lire un livre de Lisa Gardner étant donc une grande première. J’ai appris à faire connaissance avec le commandant D.D Warren. Ce personnage a déjà fait l’objet de plusieurs livres apparemment et on la suit bien évidemment dans ses enquêtes. 

Ici dès les premiers chapitres, on est directement plongés dans l’ambiance assez angoissante d’un meurtre abominable et très sanglant. L’accident de D.D est également une très bonne entrée en matière bien que ça m’ait un peu destabilisée au départ. J’ai apprécié la construction du livre avec les chapitres qui alternent les différents points de vue des personnages. Cela donne une dynamique au livre et on veut très vite en savoir plus. 

En effet, comment est-ce possible que ces nouveaux meurtres rappellent étrangement ceux de Harry Day?! Ce dernier est mort il y a 40 ans, tout porte à croire que sa fille, Shana, aurait une connection avec ces meurtres mais elle est emprisonnée depuis 30 ans. Que d’interrogations et de mystères. Je suis fait surprendre lors de la révélation du coupable, je n’aurai jamais pensé à lui. J’ai bien aimé que l’auteur développe le sujet de la douleur suite à la grave blessure de D.D, ce qui est retranscrit m’a semblé très réaliste. De même l’enquêtrice a besoin de s’occuper l’esprit, de travailler pour ne plus penser à sa douleur omniprésente. 

Au final, j’ai bien apprécié cette lecture même si ce n’est pas un coup de coeur. Je n’ai pas eu trop peur (et c’est aussi appréciable) mais un peu frissonné tout de même! J’ai bien envie de découvrir d’autres livres du même auteur. 

Sacrifiées – Jérôme Dumont

Vous connaissez ma passion pour les thrillers?! j’étais donc plus que ravie de recevoir ce service presse. 

Lizzie Petrell, revenue dans sa ville natale du Maine, découvre au hasard un corps inanimé d’une jeune femme nue. Tout de suite elle retrouve ses réflexes d’enquêtrice aux crimes majeurs de Boston. Le directeur général de la ville n’est pas très content de cette nouvelle car il n’y a jamais de meurtre dans leur cité paisible. 

Débute alors l’enquête et on bascule dans l’horreur du crime. La victime vivait de ses charmes, pour autant le récit ne verse pas dans le graveleux. Mais voilà, peu de temps après la découverte du premier corps on en découvre un second. Que se passe-t-il? Pourquoi ces crimes? 

Lizzie voit débarquer un profiler aux méthodes peu orthodoxes. Il s’avère qu’elle le connaît et on apprend ainsi un peu de sa vie (amoureuse) passée.

Lizzie est une enquêtrice un peu atypique et elle ne suscite pas immédiatement l’empathie. Je me suis tout de même attachée à elle au fil des pages et j’ai été un peu triste de la quitter. 

Concernant l’enquête, les indices s’accumulent si bien qu’en tant que détective en herbe et habituée des thrillers on pense avoir la réponse, eh bien que nenni! Je me suis totalement plantée! 

Jérôme Dumont a bien su emmener son lecteur là où il souhaitait afin de le surprendre encore plus. L’écriture est simple, fluide et agréable.

Peur Noire – Harlan Coben

Epub paru aux éditions Fleuve en 2009

Quel plaisir de retrouver Myron Bolitar. C’est un personnage que j’affectionne et que j’ai découvert un peu par hasard avec la lecture de rupture de contrat pendant mes études. C’est dire si ça date!

On retrouve notre ancien sportif dans une situation délicate : son affaire (agence qui représente les sportifs) bat de l’aile, sentimentalement c’est compliqué et il apprend que son père se remet d’un infarctus. 

Il est alors contacté par son ex, Emily, qui sollicite son aide. Son fils a besoin d’une greffe de moelle osseuse mais le donneur compatible est aux abonnés absents. 

Myron se lance donc dans l’enquête. Il peut compter sur le soutien de Win et Esperanza dans sa quête. Il va se heurter à Grégory, son ancien camarade de basket, père de Jérémy et ex d’Emily. C’est son ennemi car ce dernier est à l’origine de l’arrêt de la carrière sportive de Myron

J’aime les échanges que Myron a avec ses parents. Sa mère me fait trop rire. 

J’avais oublié combien notre détective a de l’humour. Quand il remet en place les fédéraux c’est hilarant

L’enquête est menée tambour battant. Le suspens est intense, qui est à l’origine des enlèvements et pourquoi? 

Le dénouement de l’enquête ainsi que celui plus personnel de Myron, a été une vraie claque. Je n’ai rien vu venir. J’ai été stupéfaite sur l’issue de l’enquête car je ne me suis pas doutée un seul instant et je n’ai pas perçu le faisceau de preuves menant au coupable. 

Une très bonne enquête et je me répète, une plaisir de retrouver notre agent sportif préféré. 

Atom[Ka] – Franck Thilliez

Je poursuis mon marathon sur la série Sharko. J’aime tellement le duo Sharko – Hennebelle…. Oui je sais je me répète comme toutes les semaines… J’ai tellement hâte d’en savoir plus sur leur histoire. Cette enquête Atom[Ka] fout bien les jetons et nous fait encore voyager… Nouveau-Mexique, Tchernobyl. 

En ce début de tome, on retrouve donc notre couple préféré à quelques jours de Noël. Tout deux essaient d’avoir un enfant mais en vain…Sharko refuse la procréation médicale assistée, sûrement à cause de son enquête précédente. En effet, via des manipulations génétiques et des inséminations artificielles un professeur fou a transformé l’ADN pour générer des criminels. 

Côté enquête,  Christophe Gamblin, journaliste de faits divers, est retrouvé mort de froid, enfermé dans son congélateur. Sa collègue et amie a disparu, alors qu’elle enquêtait sur un gros dossier dont personne ne connaît le contenu. Sa seule trace est son identité griffonnée sur un papier, détenue par un enfant errant, très malade, aux organes déjà vieillissants. En parallèle, une ancienne affaire de femmes enlevées refait surface : des victimes jetées vivantes mais inconscientes dans des lacs quasi gelés, et secourues in extremis par des coups de fil mystérieux à la police.

Tandis que l’enquête s’accélère, Sharko est confronté à de vieux démons. Une ombre évolue dans son sillage, jouant avec lui de manière dangereuse, et semblant particulièrement lui en vouloir. Un duel secret et cruel s’engage alors, détruisant le flic à petit feu.

Est-ce l’ange rouge qui refait surface? Le timing est étrange… les mauvais souvenirs refont surface.