Nuit sombre et sacrée – Michael Connely

Résumé :

Harry Bosch-Renée Ballard : le face-à-face tant attendu !

En revenant au commissariat d’Hollywood après une mission de son quart de nuit, l’inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers. L’homme, elle l’apprend, est un certain Harry Bosch, un ancien des Homicides du LAPD qui a repris du service au commissariat de San Fernando, où il travaille sur une affaire qui le ronge depuis des années. D’abord sceptique, Ballard le chasse puis, intriguée, ouvre le dossier qu’il feuilletait… et décide de l’aider.

La mort de Daisy Clayton, une fugueuse de quinze ans kidnappée, assassinée, puis jetée dans une benne à ordures, a, c’est vrai, de quoi susciter toute son empathie et sa colère. Retrouver l’individu qui a perpétré ce crime abominable devient vite la mission commune de deux inspecteurs aux caractères bien trempés et qui, peu commodes, ne s’en laissent pas conter par les ruses de l’un et de l’autre pour parvenir à leurs fins.

Mon avis :

Je découvre Michael Connelly sur le tard, l’année dernière j’ai lu mon premier livre avec en attendant le jour. J’avais vraiment beaucoup apprécié Renée Ballard, une inspectrice qui sort de l’ordinaire. J’étais donc ravie de la retrouver ici dans le second tome de la série qui lui est consacrée. Cette fois-ci, elle rencontre le célèbre Harry Bosh. Personnage qui voit ses histoires déclinées en 23 tomes et deux hors série. Je sais que cette rencontre était très attendue par les fans de la première heure de Michael Connelly. 

Pour ma part, cette lecture a été très plaisante. Les premiers chapitres ont été un peu compliqués en raison de la multitude des enquêtes en cours. Petit à petit, on perçoit le fil conducteur et c’est parti! 

La particularité de cette série est qu’elle met en avant le quart de nuit à Hollywodd. Ceci nous permet de nous plonger dans un univers un peu différent et parfois carrément plus glauque. Un soir, Renée surprend Harry fouillant dans un casier. En se renseignant, elle découvre qu’il travaille sur un cold case : Daisy Clayton assassinée en 2009.

Les deux inspecteurs se mettent à collaborer sans vraiment se faire confiance (du moins au début). 

Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur la vie de Renée et elle n’en est que plus attachante. La plume de Michael Connelly est très appréciable car précise et ne nous alourdit pas en descriptions sans fins. Cette alliance inattendue entre Renée et Harry est très intéressante, elle confronte les anciennes méthodes avec les nouvelles. 

Ce genre de romans fait partie de ce que j’appelle les policiers à l’ancienne, avec des intrigues pas forcément bourrées de technologie et qui se basent surtout sur le flair de son ou ses inspecteurs. 

J’ai passé un très agréable moment et il me tarde d’être à l’année prochaine pour découvrir la suite des péripéties de Renée Ballard. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.