Une pluie de framboises – Martie Glutton

Un grand merci aux éditions Plume de Marmottes pour l’envoi de ce service presse. Il s’agit du premier thriller de leur collection Hypnos que je lis et j’ai été très agréablement surprise. Une pluie de framboise de Martie Glutton paraîtra le 09 mars 2020.

Manon entre en première année de master et se lie immédiatement d’amitié avec William. Par contre, le reste de la classe, qu’elle surnomme les Autres, lui réserve un accueil timide voire froid. William est lunaire, il a un monde, un univers qui lui est propre. Ses réflexions, ses réparties peuvent être déconcertantes.

Manon s’aperçoit rapidement que ces Autres sont liés par un terrible passé, quels secrets cachent-ils? Que s’est-il passé? Manon mène alors l’enquête. On découvre alors que deux ans auparavant deux filles de la promo ont été assassinées. Comment? Pourquoi? que d’énigmes!

La construction du roman en elle-même permet de ménager le suspens : on commence par le point de vue de Manon, celui de Will en reprenant le début de l’intrigue, un retour en arrière puis retour au présent. Mais qui est responsable de ces horreurs? 

Quand s’arrête la partie de Manon, j’ai vraiment été prise de gros doutes quant à l’identité de l’assassin. 

J’ai apprécié cette lecture, la signification du titre est très belle m’a procuré beaucoup d’émotions lorsque j’ai eu son explication. 

La colonne de feu – Ken Follett

Quel plaisir de replonger dans l’univers de Kingbridge! J’avais eu un véritable coup de coeur pour cet univers lors de la lecture des Piliers de la Terre où on suivait pas à pas ou plutôt pierre par pierre la construction de la cathédrale. J’ai également apprécié un monde sans fin la suite. Voici la colonne de feu qui est le troisième tome de cette série historique.

Ce que j’apprécie particulièrement c’est la grand qualité des descriptions. Elles sont si détaillées et précises que l’on se projette sans peine dans l’univers. 

J’ai trouvé qu’il y avait certaines longueurs et je n’ai pas trop apprécié les parties relatant les batailles navales et les traversées. 

Par contre, j’ai redécouvert tout un pan de l’Histoire avec la lutte pour sa foi et les oppositions entre catholiques et protestants. J’ai été captivée par les destins si particuliers de Marie Stuart et Elizabeth 1ère. Je me suis documentée à côté de la lecture de ce roman, cherchant à en savoir plus. Le fanatisme est très bien restitué dans cette fresque historique.

En lisant la colonne de feu, on voyage dans toute l’Europe : Angleterre, France ( et même Orléans et l’hôtel Groslot où je me suis mariée!), Espagne ou bien encore les Pays-Bas.

J’aime la façon que Ken Follett a de réunir des personnages de prime abord d’horizons différents, mais ils viennent à se croiser. On suit au travers des années l’histoire d’amour de Ned et Margery, ces deux-là ont une vie incroyable et pleine de rebondissements. 

J’ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture qui change de ce que je lis habituellement. 

Avec ce livre je valide le coeur amour et église du #booklovereduam

Les mille vies du chat – Nathalie Semenuik

Un grand merci à masse critique Babelio (masse critique graphique, de beaux livres pour éclairer votre lanterne) et aux éditions Rustica pour l’envoi de ce magnifique ouvrage. J’étais impatiente de le recevoir et il a mis un peu de temps à arriver (merci la poste!)

C’est un secret pour personne je suis une grande amoureuse des félins et j’ai été absolument comblée par le livre.

Parlons de l’objet en lui-même qui est d’excellente manufacture, un papier glacé et de grande qualité qui rend sa lecture très agréable. Les illustrations sont absolument superbes, l’alliance du papier et de beaux visuels font que la lecture est un véritable régal.

J’ai beaucoup apprécié cette lecture et y ai appris énormément de choses. 

Je ne savais pas qu’à leur origine les chats étaient aussi mal perçus, je savais pour l’histoire des chats de sorcière mais guère plus. 

La description des races (du moins pour celles que je connais) est assez fidèle et je me suis notamment focalisée sur celle du mau égyptien.

J’ai été impressionnée de découvrir combien le chat a une place importante dans notre culture et toutes les belles citations qui lui rendent hommage. 

Cet ouvrage est à offrir et à faire découvrir à tous les amoureux des chats. Je me ferai un plaisir de l’offrir à mes amis éleveurs. 

Je vous laisse admirer les quelques photos que j’ai prises afin que vous vous rendiez compte du bijou qu’est ce livre!

Persona je sais qui tu es _ Maxime Girardeau

Un grand merci à NetGalley et aux éditions Fayard pour l’envoi de ce service presse. 

Ce thriller est un énorme coup de coeur, ça fait toujours un peu bizarre de dire ça pour un thriller surtout que celui-ci nous plonge dans une horreur indicible avec des tortures abominables. 

J’ai été captivée par l’intrigue qui se déroule dans l’univers du marketing digital (les GAFAM), univers qui ne m’est pas inconnu. 

On fait donc la connaissance avec l’inspecteur Franck Sommerset quand un homme est retrouvé mutilé dans un bâtiment désaffecté de l’hôpital Saint Anne. 

J’ai beaucoup apprécié ce personnage de commissaire paternaliste avec ses failles et ses fragilités.

Elga, jeune cadre dynamique chez Google, nous plonge dans les coulisses du géant américain (son travail, le mode de vie au sein de l’entreprise). Elle se retrouve à apporter son aide sur l’enquête. Elle forme un binôme inattendu avec Franck. J’ai beaucoup aimé la relation entre ces deux-là. J’aimerai beaucoup les retrouver sur une autre enquête. 

J’ai aimé détester Khal Doe, ce cadre qui a réussi, et qui profite de l’aura de son succès pour écraser les autres. 

Le livre est très bien construit entre les flash backs, le présent de l’enquête et des agressions (eh oui les victimes sont laissées vivantes donc pas de meurtres). Ces dernières sont très bien décrites et nous font frissonner. On a qu’une hâte : découvrir l’auteur de ces méfaits. Longtemps l’auteur nous pousse vers une fausse piste, et j’y ai cru! 

La dernière partie répond en partie aux questions que l’on se pose, mais me laisse tout de même avec plusieurs interrogations en suspens. 

J’ai vraiment beaucoup apprécié cette intrigue très bien construite et je le répète, j’espère vite retrouver le binôme Franck-Elsa sur d’autres enquêtes.

Le livre sera publié le 12 Février 2020. 

Résumé :

Un homme est retrouvé horriblement mutilé dans un bâtiment désaffecté du centre hospitalier Sainte-Anne à Paris. Pour Franck Sommerset, commissaire à la Crim’, c’est le début d’une enquête étrange et singulière.
Étrange, car ce n’est pas une série d’homicides au sens propre du terme à laquelle il se trouve confronté  : toutes les victimes sont encore en vie, mais elles ont été torturées et «  enfermées  » en elles-mêmes.
Singulière, car pour comprendre, Franck Sommerset va devoir plonger dans l’univers des nouveaux maîtres du monde – les grands du numérique qui maîtrisent nos vies immatérielles.
C’est au cœur de Paris, dans ces tréfonds et au-delà, que Franck va suivre la piste de ce qui ressemble à une vengeance frénétique, folle et pourtant méthodique, où s’affrontent deux mondes, un nouveau qui se persuade de sa toute puissance et un ancien qui ne veut pas mourir …

Le prieuré de Crest – Sandrine Destombes

Premier livre que je lis de cette auteure. On peut dire qu’on est tout de suite dans le vif du sujet. L’introduction n’est pas longue, on est directement dans l’action. on suit donc Benoît, jeune sous-lieutenant de la Gendarmerie Nationale, qui fait une rencontre fortuite lors d’un contrôle routier. Les évènements s’enchaînent un accident de la route, un cadavre énucléé découvert. La petite Léa qui est dans le coma, est à son tour enlevée à l’hôpital? 

La cavalerie d’experts débarque de Paris à Crest. Les pages se tournent et les indices se dévoilent peu à peu. Chaque révélation m’a surprise. L’intrigue est très féministe, elle met en avant la sororité. Les hommes n’ont pas droit de cité au sein du prieuré. 

Le temps file et presse, on ne parvient pas à comprendre pourquoi Léa est si importante. Pourquoi a-t-elle été enlevée? Il y a urgence, la petite fille doit toujours être dans le coma. 

La plume de l’auteur est dynamique, pas de temps mort. On n’a pas le temps de s’ennuyer. J’ai bien aimé comment le côté novice du sous lieutenant a été exploité au profit de l’enquête. 

I Hate U Love me (l'intégrale) – Tessa Wolf

Un grand merci aux éditions BMR pour ce service presse. C’est notamment la copinette Maude qui m’a donné envie de lire cette série.

Sur le premier tome, on fait la connaissance d’Elena, jeune lycéenne en terminale, elle a une vie rangée. Studieuse, elle s’apprête à faire une école de commerce. Côté coeur, elle est fiancée à Chris. Tout allait bien jusqu’à ce qu’elle rencontre Fares. 

Il lui fait tourner la tête, elle a peur car il a une réputation de Don Juan… Entre eux, tout va très vite, ils s’aiment puis se séparent aussi rapidement. Ils se retrouvent par hasard 3 ans plus tard. Elena ne l’a pas oublié, elle a souffert du manque pendant tout ce temps. 

Leur amour est destructeur, de par des incompréhensions et des non-dits, il se blessent mutuellement. 

Cette romance est extraordinaire tant elle m’a emporté avec la passion des personnages. Cette puissance amour-haine a rendu la lecture très addictive. 

Le second tome est tout aussi puissant, ils se retrouvent, se déchirent à nouveau. Ce tome aborde aussi la violence conjugale.

Le troisième tome est celui que j’ai le moins aimé, je l’ai trouvé difficile et cruel. Trop dur pour mon petit coeur sensible.

Le quatrième tome est mon préféré, c’est le dénouement et jusqu’au bout je me suis demandée comment cette histoire finirait.

Une chose est sûre : cette saga est magnifiquement écrite, la puissance des sentiments y est parfaitement retranscrite. Même si le schéma dans la relation Elena-Fares se répète, on ne tombe pas dans la redondance. Tessa Wolf a sur exploiter tout le champ lexical pour ne pas basculer dans le répétitif. Cette série est une magnifique découverte et j’en ai été complètement chamboulée. Je me souviendrai longtemps d’Elena et Fares. 

Le journal de Claire Cassidy – Elly Griffiths

Un grand merci aux éditions Hugo Thriller pour m’avoir permis de lire ce thriller en avant première. 

Claire Cassidy, professeur de littérature, enseigne dans le collège où son idole RM Holland a également enseigné. Elle travaille d’ailleurs sur sa biographie, elle enquête sur son passé notamment sur sa femme et sa fille supposée.

 Dans le premier chapitre, elle apprend une terrible nouvelle: sa collègue Ella a été assassinée. Claire était proche de cette dernière, elle en est d’autant plus affectée. J’ai adoré me plonger dans cette ambiance thriller à l’anglaise. 

L’enquêtrice Harbinder m’a semblé, au premier abord, très antipathique mais au final j’ai beaucoup apprécié ce personnage. Elle m’a fait un peu penser à Hercule Poirot. 

C’est une lecture très addictive où se mélange enquête et références en littérature anglaise (littérature classique, victorienne). 

Le changement de point de vue en cours de récit permet de donner plus de profondeur à l’enquête : on alterne sur trois points de vue différents (Claire, l’enquêtrice, Georgia). Tout comme le livre cité dans l’intrigue : l’Inconnu. Il était fort intéressant de voir que chacun ne perçoit pas la situation de la même façon.

J’ai été passionnée par la double enquête celle du meurtre d’Ella et celle sur la mystérieuse Marianna.

Au fil de l’intrigue, on va de rebondissements en rebondissements. L’assassin semble suivre le schéma du livre “l’inconnu”. J’ai essayé de démasquer le coupable mais à chaque fois, j’ai fait fausse route. Le final est tout bonnement inattendu! 

Une lecture vraiment très agréable, un style fluide et une enquête à fort suspens. Très belle découverte de la plume d’Elly Griffiths, j‘ai vraiment très envie de lire ses autres livres.