Entre pétales et épines de rose – Lucie Farigoul

Un grand merci aux éditions Plumes de Marmottes pour m’avoir permis de lire ce livre en avant-première. Le thème de ce livre est l’adolescence et ses difficultés. 

Maëlle, jeune adolescente de 17 ans, a tout pour être heureuse : une famille aimante, une fratrie solidaire et des amis sur qui elle peut compter. Elle est si pétillante et affronte la vie avec un grand sourire. Mais voilà elle rencontre les premières difficultés de la vie et cela l’ébranle. Elle réagit avec toute la passion de sa jeunesse et se sent incomprise de sa meilleure amie,de son petit ami. Elle voit tout en noir, parle mal à ses parents et ne jure plus que par sa fratrie.

Ce que je prenais pour un banal récit de maux d’adolescent est en fait bien plus profond que ça. On parle de repli sur soi, d’isolement, d’anorexie. 

Autant j’ai trouvé la première partie assez banale, autant la deuxième partie et la troisième m’ont subjuguée. Je voulais à tout prix savoir si Maëlle allait s’en sortir. J’ai bien aimé la manière dont ces thèmes difficiles ont été abordé. J’ai trouvé ce roman très touchant.

Résumé :

Maëlle est une jeune fille pétillante de 17 ans qui a tout pour être heureuse : une famille unie, un groupe d’amis formidable, un petit copain attentionné… Mais l’adolescence n’est pas une période facile et tout finit par basculer dans sa vie amicale, amoureuse, familiale… Comment l’adolescente va-t-elle réagir à cela ? Va-t-elle traverser les épreuves avec le sourire, comme elle le faisait auparavant ? Sera-t-elle toujours aussi sûre que la vie est belle ?


Les chroniques du Sheng Xiao, tome 1 : l’éveil du Dragon – Benjamin Brin

Parution le 06 Janvier 2020 aux éditions Plumes de Marmotte

Un grand merci aux éditions plume de Marmottes pour m’avoir choisie comme partenaire pour l’année 2020. Ceci est mon premier service presse.

J’avoue avoir été un peu réticente à la lecture du synopsis car je ne suis pas très fan de la culture nippone. 

Néanmoins dès le premier chapitre, j’ai apprécié le personnage de Adwin. Le chapitre 2 à l’école de la marine m’a renvoyé à mes propres souvenirs d’école militaire. 

J’ai été un peu perdue lors de la présentation des personnages mais je m’y suis faite rapidement. Il faut dire que 12 avec les particularités de chacun, ça commence à faire.

J’ai bien ri avec les descriptions des tenues improbables de l’empereur.Les sobriquets utilisés par les comparses d’Aldwin m’ont fait sourire : têtard ou bien encore dragonnet. Sobriquets qui sont assez affectueux. On sent un lien profond entre les différents personnages. Au delà de leur passé en commun, on sent une véritable osmause, une vraie émulsion de groupe. 

J’ai été absorbée par leurs différentes aventures et ce fut une belle découverte. En effet, ce genre de récit ne fait pas partie de mes lectures de prédilection. J’insiste vraiment sur le fait que j’ai été captivée par leurs péripéties. Le récit est bien rythmé on ne s’ennuie pas une seconde. J’ai parfaitement réussi à m’imprégner de l’univers (et ce n’était pas gagné!).

J’ai passé un moment très agréable, j’adore les 3 Gardiens et tout spécialement Tigre. 

La romance entre Léna et Aldwin est toute mignonne. Elle n’est néanmoins pas assez développée à mon goût. 

La dernière partie s’est lue (trop) rapidement et je n’ai qu’une hâte : connaître la suite de leurs aventures et ce qu’il adviendra du réveil de chat.

Les précommandes seront ouvertes à partir du 14 décembre et le livre sera disponible à partir du 06 janvier 2020.