Charley Davidson tome 9 – Darynda Jones

Résumé :

VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C’EST MOI.

Mon nom ? Jane Doe. En fait, pas vraiment, mais comme je ne m’en souviens pas… Oh, et je peux voir les morts.
Plus bizarre encore, tous ceux qui m’entourent depuis que je me suis réveillée sans mémoire semblent me cacher des choses, surtout ce cuisinier hyper sexy qui me fait craquer et qui ment comme il respire. Mais je suis décidée à découvrir la vérité, quitte à devoir lui passer sur le corps…

Mon avis :

Bon mon objectif de cette année 2020 est de terminer cette saga! Après les intenses émotions ressenties dans le tome 8, celui-ci est complètement différent. Charley ou plutôt Janey est complémentent amnésique et ne se souvient absolument pas de son passé.

Elle comprend très vite qu’elle a des capacités surnaturelles et qu’elle est en mesure de voir et dialoguer avec les morts. Elle n’en sait pas plus. 

Néanmoins, elle a toujours autant d’humour et sait courir au devant des ennuis comme à son habitude. J’ai été peinée de voir qu’elle vivait dans la précarité alors que ses amis l’entourent dans cette nouvelle vie. Ce qui m’a manqué c’est d’avoir un ou deux chapitres selon leur point de vue pour comprendre leurs intentions. J’ai été un peu déroutée et n’ai compris leur objectif que vers la fin. 

Je me suis un peu ennuyée environ les deux tiers du livre ou plutôt j’ai lu sans intérêt particulier. Puis tout s’accélère et on a droit à un rebondissement retentissant. Par conséquent, j’ai envie de lire très vite le tome 10 afin de savoir ce que réserve l’avenir à Reyes et Charley. 

Skin Trade – George RR Martin

Grande fan de Game of Thrones, c’est malgré tout le premier livre de George R.R. Martin que je lis. Lecture très et trop rapide pour le coup. J’ai bien aimé les remarques faites sur les lycanthropes quant aux préjugés. ça m’a bien fait rire! L’histoire en elle-même est pas mal et aurait méritée à être un peu plus développée. 

Résumé :

Il fût un temps où cette ville était au centre du monde.

Un temps où sa puissance se nourrissait du sang et du fer. Mais aujourd’hui elle n’est plus que rouille et elle attend la ruine. C’est un territoire parfait pour Willie Flambeaux et Randi Wade. Lui est agent de recouvrement, elle, détective. Mais lorsqu’une série de meurtres particulièrement atroces ensanglante cette ville qu’ils croyaient si bien connaître, ce n’est plus dans dans le labyrinthe des rues qu’ils auront à mener l’enquête, mais dans les recoins les plus sombres de leurs propres passés.

Là où se cachent leurs plus grandes peurs.

Charley Davidson tome 8 – Darynda Jones

J’ai découvert Charley en 2012 et j’ai eu un immense coup de coeur pour ce personnage assez atypique. Cela faisait quelques temps que je ne m’étais pas replongée dans ses aventures. J’ai mis quelques pages à m’imprégner et me souvenir de son univers. Je me souvenais qu’avec Reyes ils se sont exilés dans un couvent pour se protéger des 12 chiens de l’enfer. Je me souvenais également qu’elle découvrait sa grossesse à la fin du tome 7. 

Charley me fait rire à donner des surnoms à ses objets ainsi qu’à son entourage. 

Elle est la faucheuse et certaines de ses capacités lui sont encore inconnues. Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur sa création en tant que treizième dieu et sur son destin en tant que faucheuse. 

J’ai vraiment adoré la lecture de ce tome. Beaucoup d’émotions contradictoires durant ma lecture, l’accouchement de Charley est très mouvementé. Mais on pouvait s’en douter vu la capacité de notre détective préférée à se mettre en danger et dans les embrouilles. 

Le dernier tiers de ce huitième tome, c’est les vraies montagnes russes, on va de révélations en révélations. Certaines vérités que l’on tenait pour acquises volent en éclat notamment sur les douze chiens de l’enfer. Mes larmes ont coulé et c’est la première fois que ça m’arrive sur un tome de Charley. Les derniers chapitres m’ont consternée et me laisse (nous laisse nous lecteurs) dans un suspens insoutenable et des multitudes de questions. 

J’avoue que je me posais des questions sur la manière dans la série dont serait gérée la progéniture de Charley et  Reyes, les enquêtes et le destin céleste de notre héroïne. J’ai eu mes réponses et pas forcément celles que j’attendais… Lecture du tome 9 en janvier ou avant si je craque..

Ce livre est donc un énorme coup de coeur

La meute du Phénix – Tome 1 – Trey Coleman de Suzanne Wright

L’histoire : 

Des cendres de la meute renaîtra l’amour.

Incapable de se transformer en louve, Taryn Warner a toujours été méprisée par sa meute malgré son puissant don de guérison. Quand son père décide de l’unir de force à Roscoe Weston – un Alpha violent et dominateur qui lui promet de la briser – , Taryn refuse de se soumettre.

C’est alors que Trey Coleman, dangereux Alpha connu pour sa sauvagerie, lui propose un marché : s’unir – temporairement – à lui. Il y gagnerait une alliance et elle sa liberté. Mais faire semblant comporte aussi des risques. D’autant que leur attirance l’un pour l’autre semble hors de contrôle…

Mon avis :

Un petit moment que je n’avais pas lu de livres de chez Milady. Ce livre était dans ma PAL depuis 2013! Bien contente de renouer avec l’univers des loups-garous que j’apprécie particulièrement. J’ai choisi ce livre dans le cadre du challenge automnal de Candyshy.

A la lecture des premières pages, j’ai eu un peu de mal avec Taryn. Son phrasé et sa vulgarité me répugnait. J’avais oublié que dans la bit-lit les personnages s’expriment de façon cash et crue. Et les scènes de sexe, ça aussi j’avais oublié qu’il y en avait beaucoup!

Je me doutais bien que le deal entre Taryn et Trey était un peu bancale. Surtout quand on voit comment se passe au départ le pseudo coup de foudre. J’ai apprécié l’évolution des personnages. Taryn ne se laisse pas faire, elle affirme à tous son tempérament de feu. Elle parvient à tenir en respect ses congénères même si elle est latente.

Trey est un grand psychopathe, obsédé mais brisé à l’intérieur. 

Sur le premier tiers du livre, je me suis agaçée de Taryn et Trey car il se cachent derrière des faux-semblants. Ils s’empêchent de laisser libre court à leur sentiment..

Après les pages défilent assez vite et on se retrouve rapidement à la fin de ce premier tome. J’ai beaucoup apprécié cette lecture et j’ai hâte de lire la suite. Mais ceci devra attendre la fin du challenge 🙂 Mention spéciale aux joutes verbales entre Greta et Taryn, j’ai vraiment beaucoup ri de la répartie de l’une et de l’autre. 

Un peu triste de laisser les membres de la meute du phénix, mais les prochains tomes risquent d’être aussi sympathiques à lire chacun se concentrant sur un autre membre de la meute.