Bubble gum – Lolita Pille

Paru aux éditions Livre de Poche en 2006, 281 pages

L’histoire :

De nos jours, Cendrillon s’ennuie à servir des pastis dans un bistro de province. Le bal dont elle rêve, c’est celui des photos de mode, du cinéma et de la presse people. Ce rêve, Manon va s’efforcer de le réaliser. Elle est jolie, et il ne lui faut qu’un peu d’audace et une robe empruntée pour se glisser dans les soirées parisiennes de la jet set, où elle rencontre Derek, un milliardaire désabusé qui grille sa vie entre la drogue, l’alcool et les orgies. C’est cet homme qui va lui tendre un piège terrible, l’amener au bord de la déchéance et de la folie… La très jeune romancière de Hell, grand succès de librairie déjà traduit en cinq langues, décrit avec une lucidité impitoyable un monde où chacun est prêt à se damner pour un quart d’heure de gloire. Elle impose un tempérament d’écrivain avec lequel, indiscutablement, il va falloir compter.

Mon avis :

Bof bof… rien qu’en lisant le quatrième de couverture, je savais que ça finirait mal… D’un côté, on a Manon, une jeune provinciale qui plaque tout pour monter à Paris. Elle rêve de gloire et de célébrité. de l’autre, on a Derek, riche et célèbre, mais qui meurt d’ennui. Pour rompre cet ennui, il a une « brillante » idée : trouver une personne innocente qu’il détruira par pur plaisir. Il fait cela juste pour s’amuser..
Le soir où il rencontre Manon, il sait que c’est elle qu’il lui faut.. S’en suit des dérives d’alcool, de cocaïne, médocs…

Plusieurs rebondissements qui font que l’on arrive et on s’y perd un peu. C’est la curiosité qui m’a poussée à aller jusqu’au bout mais je n’ai pas trop apprécié cette lecture de roman.