Une journée particulière – Anne-Dauphine Julliand

Paru aux éditions les Arènes le 23 mai 2013,  242 pages

Résumé : 

Le 29 février est une date qui n’existe que tous les quatre ans. C’est aussi le jour de naissance de Thaïs – la petite princesse d’Anne-Dauphine Julliand -, atteinte d’une maladie génétique orpheline. Thaïs a vécu trois ans trois quarts. Elle a eu une courte vie, mais une belle vie.
Le jour où le 29 février réapparaît sur le calendrier, Anne-Dauphine s’offre une parenthèse, sans travail ni obligations. Elle veut vivre pleinement cette journée particulière: Thaïs aurait eu huit ans ! Le passé se mêle au présent. Chaque geste, chaque parole prend une couleur unique, évoque un souvenir enfoui, suscite le rire ou les larmes.

Anne-Dauphine Julliand aime à penser qu’il est possible de gravir des montagnes en talons hauts. Elle a le talent de croquer les émotions de tous les jours. Elle nous raconte sa vie, Loïc, ses fils Gaspard et Arthur, mais aussi Azylis, son autre princesse, malade elle aussi.
C’est une leçon de bonheur et une merveilleuse histoire d’amour, qui se lit d’un souffle, le coeur au bord des larmes.

Mon avis :

Quel magnifique témoignage empli d’émotions et surtout d’amour. Anne-Dauphine Julliand revient sur ce 29 février où Thaïs aurait eu 8 ans. L’amour est vraiment le sentiment majeur qui se dégage de cette lecture. Aimer ses enfants pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’on attend d’eux. Ce témoignage est très poignant. On partage ce qu’a pu être le quotidien de cette famille peu ordinaire sans jamais basculer dans du voyeurisme.

C’est un récit plein de vie. L’auteure sait le ponctuer d’anecdotes pleines d’humour avec les mots de Gaspard et Arthur (ses deux garçons). Je ne peux m’empêcher d’avoir de la peine pour cette famille car Azylis est aussi atteinte de la leucodystrophie. Tôt ou tard ils devront vivre  à nouveau ce qu’ils ont vécu avec Thaïs. C’est atroce d’être frappé par un coup du sort deux fois de suite.

L’auteure reste n »anmoins une femme dynamique et heureuse comme elle se plait à le clamer. Elle aborde aussi la difficulté à maintenir son couple à flot face à toutes ces difficultés. Ce livre peut se lire indifféremment du premier. En effet, dans les premiers chapitres Anne-Dauphine rappelle brièvement « l’aventure » de la maladie de Thaïs. Elle souligne l’importance de son entourage durant cette épreuve.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. La plume est très très agréable et nous emporte dans un tourbillon d’empathie. La narration est excellente, on a l’impression d’être dans un coin de la pièce et de voir la famille évoluer devant nous. 

Un commentaire sur « Une journée particulière – Anne-Dauphine Julliand »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.