Sois qui tu es – Mylène Rissoan

A la lecture du quatrième de couverture, j’ai immédiatement accroché à l’histoire (cela faisait terriblement écho à une situation personnelle et des émotions similaires). J’avais hâte de découvrir les aventures d’Eleanor.

Dès les premières pages, on constate très rapidement que notre héroïne n’est pas heureuse. Elle prend plus en considération l’avis des autres plutôt que le sien. Mais Eleanor en a marre et elle a décidé de dire stop.

Elle commence donc par sacrifier sa chevelure de rêve, en coupant très court. La réaction de ses proches est plus que mitigée. Ensuite, elle décide de quitter son emploi pour aller vivre en Belgique. Elle ne reçoit aucun soutien de ses parents. Seule son amie bienveillante, Gabrielle, l’encourage dans ses projets.

Arrivée en Belgique, nouvelle maison, nouveaux voisin. Cependant, Eleanor se sent mal et décide d’aller consulter le docteur Huang (spécialisé en médecine chinoise). On sent que cette rencontre est déterminante et va conditionner la quête de bien-être de la jeune femme.

De plus notre héroïne croise le chemin d’une sacrée petite fille : Léna. cette dernière n’est pas comme les autres, atteinte d’une affection cardiaque, elle fait preuve d’une maturité déconcertante. Une véritable connexion s’établit alors entre ces deux-là.

Elles passent beaucoup de temps ensemble. Léna en viendra même à poser une question qui laissera pantoise Eleanor : « quand est-ce que tu choisiras entre la vraie Eleanor et la fausse? »

Eleanor peut compter sur son voisin Grégoire en cas de doute ou de questionnement. Leurs échanges sont riches.

Je tiens à tirer mon coup de chapeau à l’auteur car les échanges sont nourris de propos et pensées positives liés au développement personnel. Certains personnages sont très inspirants.

Puis arrive un fabuleux twist qui remet tout en cause (ou presque) ce que l’on a pu lire jusque là. J’avoue en avoir été très surprise. C’était complètement inattendu, je n’ai rien vu venir et pas l’ombre d’un indice.

Malheureusement vous en dire plus ruinerait complètement l’effet de surprise.

Cette lecture fut un véritable bonheur, des mots réconfortants, des paroles inspirantes qui me poussent à poursuivre ma quête de bien être.